michel-garikoitz

Paroisse Saint Michel Garicoïts du Labourd

Aïnhoa - Cambo - Espelette - Itxassou - Louhossoa - Souraïde

menu

Le mot du Curé

Le mot du Curé

4ème Journée Mondiale des Pauvres

A l'occasion de la 4° journée mondiale des pauvres qui est célébrée dans toute l’Eglise ce dimanche 15 Novembre 2020, le Pape François adresse un message dont voici un résumé. Il commence par citer Ben Sirac le Sage, chapitre 7, verset 32 :"Tends la main au pauvre". Il évoque ce sage de l'Ancien Testament, un homme d'une grande Foi dont la première pensée est de s'adresser à Dieu pour lui demander le don de la sagesse et qui nous donne ce conseil :"Ne t'agite pas à l'heure de l'adversité. Attache-toi au Seigneur, ne l'abandonne pas !

"En commentant ces paroles, le Pape ajoute : "la prière à Dieu et la solidarité avec les souffrants sont inséparables". François nous rappelle aussi l'importance de vivre personnellement la pauvreté évangélique et "d'écouter le cri silencieux des nombreux pauvres, afin de leur donner une voix." Il reprend, à plusieurs reprises,l'expression "tendre la main" pour dire, en particulier, que nombreux sont les gestes de solidarité active dans notre monde : "Tendre la main est un signe qui rappelle immédiatement la proximité, la solidarité, l'amour.

En ces mois où le monde entier a été submergé par un virus qui a apporté douleur et mort, détresse et égarement, combien de mains tendues nous avons pu voir ! La main tendue du médecin, de l'infirmière et de l'infirmier, du pharmacien, du prêtre, du bénévole qui secourt ceux qui vivent dans la rue. Toutes ces mains tendues ont défié la contagion et la peur, pour apporter soutien et consolation."

Le Pape rejoint les situations de détresse et d'angoisse vécues par beaucoup :"nos richesses spirituelles et matérielles ont été remises en question
et nous avons découvert que nous avions peur ! C'est un temps favorable pour reprendre conscience que nous avons besoin les uns des autres et du monde.

"Il dénonce aussi avec force "l'attitude de ceux qui tiennent leurs mains dans leurs poches et ne se laissent pas émouvoir par la pauvreté, dont ils sont souvent complices." Il dénonce enfin les ventes d'armes et l'utilisation des enfants pour la guerre.Voici une dernière citation : "que la main tendue puisse toujours s'enrichir du sourire de celui qui ne fait pas peser sa présence et l'aide qu'il offre mais ne se réjouit que de vivre à la manière des disciples du Christ."

Ces paroles nous permettent de nous rappeler tous les gestes de solidarité, les mains tendues dont nous sommes témoins entre nous, dans nos familles, nos divers lieux de vie, nos associations, notre paroisse : les repas solidaires, les échanges fraternels, les moments de convivialité chaleureux, qui permettent à beaucoup de personnes isolées et fragiles de se sentir considérées et aimées.

Enfin, jevous donne quelques nouvelles de ma santé : je reçois des soins infirmiers à domicile, au presbytère, en attendant d'être, peut-être, hospitalisé à la fin de ce mois.

Joachim Jauregui



13/11/2020